à propos de MerengueCar

MerengueCar, location de voiture agence, 4×4 et minibus avec ou sans chauffeur à Essaouira vous propose une large gamme de véhicules de tourisme ou hors route pour votre séjour au Maroc.

Nos locations sont kilométrage gratuit, assurance et tous risques 24h / 24h understood.

MerengueCar : location voiture essaouira offre option de rachat de franchise pour éviter de laisser un dépôt. Un pilote multilingue est offert comme un option.

L’extracteur de jus comment choisir ?

Dans les centrifugeuses sont des appareils qui permettent d’extraire du jus grâce à un mécanisme de compression à vis à basse vitesse de rotation (65-80 tours par min). Cette basse vitesse de rotation assure au jus la conservation des enzymes, minéraux et de vitamines d’extraits de plantes. C’est comparable à « extraction à froid qui fournit le jus authentique conservant ses qualités nutritives pendant plus de 10 heures.

L’extracteur nous donne le jus littéralement minés de bienfaits pour l’organisme mais aussi de saveurs pour les papilles: les parfums qui viennent sont impressionnants. On peut réellement discerner la présence de chaque repas. On peut ainsi obtenir du jus d’herbes fraîches, jus de pommes de terre, jus d’épinards,… Avec l’aide d’un extracteur il est aussi possible de réaliser des laits végétaux, à base d’oléagineux ou céréales trempées à laquelle on ajoute de l’eau.

Les extracteurs de jus Trouvez ici  parfois aussi multi-fonctions ou dits polyvalents, c’est a dire qu’ils proposent également une fonction de broyeur et des accessoires pour réaliser des pâtes. Ici, il ne pas en extraire le jus de la matière, mais pour le broyage des aliments de tous types pour autant qu’ils soient un minimum humides ou gras ( légumes, fruits, herbes, graines, oléagineuses, céréales et légumineuses cuites, trempées ou germées ( sinon trop sèches), viandes, poissons,…).

Inglorious Basterds : la critique !

Je l’évoquais ici-même il y a quelques mois, ça y est, les bâtards de Quentin Tarantino ont fait leur sortie sur les écrans français hier 19 août.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cette nouvelle production de créateur de Pulp Fiction, Kill Bill et autre Boulevard de la Mort ne devrait vraisemblablement pas décevoir les fans du réalisateur de Knoxville. En tout cas moi, je ne l’ai pas été !

Alors bien sûr, dès le générique, on retrouve la patte de Tarantino, et tout au long du film on retrouve nombre des ficelles qui ont fait son succès tout au long des 20 dernières années, mais ces fameuses ficelles ne sont pas usées, et se prêtent plutôt bien au contexte de ce film.

Comme à son habitude, Tarantino nous sort un scénario dont lui seul à le secret, revisitant sans vergogne l’histoire de l’occupation allemande en France à sa guise, le tout servi par personnages plus barrés les uns que les autres.
L’autre force de Tarantino, c’est de savoir caster pour son film des acteurs parfaits. Brad Pitt est, comme à son habitude, très bon dans le rôle du Lieutenant Aldo Raine, tout comme Mélanie Laurent, parfaitement crédible dans son rôle de vengeresse juive. Mais que dire de Christoph Waltz, acteur autrichien dont je n’avais jamais ne serait-ce qu’entendu parler, et qui incarne avec talent le SS-Kolonel Hans Landa.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce film. Je n’en fais pas mon film préféré de Tarantino pour autant (mon préféré restant Pulp Fiction), car je pense que QT aurait pu aller encore un peu plus loin, en s’attardant peut-être un peu plus sur les personnages qui constituent les bâtards.

Allez, cessez donc de me lire et précipitez vous dans les salles !